Les raisons pour lesquelles j’ai décidé de soutenir Emmanuel Macron sont plus actuelles que jamais. Ce Gouvernement ne cède pas à la tentation du court-terme. Il tient le cap, au risque d’être impopulaire, dans l’intérêt du pays et des Français.

Les principes sont simples : l’action du Gouvernement consiste à libérer et lutter contre les inégalités de destin. Pour cela, il est indispensable que le travail paie. La suppression du forfait social représente un gain fiscal de 200 euros en moyenne par versement. La suppression des cotisations sociales sur les heures supplémentaires, c’est 11% de pouvoir d’achat en plus.

La hausse de la prime d’activité de 40 euros par mois – elle passe de 130 à 170 euros – va dans le même sens : l’objectif est de renforcer les prestations qui incitent à la reprise d’un emploi.

Avec la baisse de la fiscalité sur les ménages (-2 milliards d’euros en 2018, – 6 milliards en 2019), le pouvoir d’achat a augmenté de 1,6% en 2018, et devrait progresser de 1,7% en 2019. Cette hausse est inédite depuis l’an 2000 !

En alliant allègement de la fiscalité pesant sur le travail et augmentation de la fiscalité comportementale – environnement et santé – nous transformons notre économie afin qu’elle devienne créatrice d’emplois de qualité.

Protéger signifie bâtir l’Etat providence du XXIème siècle, protéger en matière de santé, protéger contre le dérèglement climatique. Notre budget, c’est 20 milliards d’euros pour la transition écologique, des projets
« mobilités » et « énergie ».

Protéger signifie également renforcer l’État régalien : 3,4 milliards d’euros en plus pour le ministère de l’intérieur. 1,7 milliard en plus pour la justice, la défense.

Pour lutter contre les inégalités territoriales, le Gouvernement mène des politiques destinées à renforcer, partout, l’efficacité du service public. C’est l’objet par exemple de la création de 4 000 postes d’assistants médicaux inscrits dans le plan santé.

Les commentateurs de salon s’acharnent sur les 5 euros en moins d’APL… 60 euros par an. Qui pour dire que dans le même temps la sécurité sociale devient gratuite pour les étudiants ? Une mesure d’économies de plus de 120 euros par an. Qui pour rappeler la revalorisation des prestations sociales ? Pour l’allocation adulte handicapé, c’est 90 euros par mois en plus, 1 080 euros par an. Pour l’allocation de solidarité aux personnes âgées, c’est 100 euros de plus par mois, 1 200 euros par an. Qui pour parler de l’extension de la CMU-C, du remboursement à 100% de l’optique et du dentaire, de la mise en place du revenu universel d’activité ?

Il faut le marteler : la politique menée est une politique d’avenir en restaurant la compétitivité de notre économie. Pour redistribuer des richesses, il faut d’abord les produire ! Mais c’est aussi une politique sociale pour les Français les plus en difficultés. C’est une politique responsable, qui s’oppose aux démagogues et à ceux qui, demain, proposent de raser gratis avec de l’argent magique. Les dépenses sont maîtrisées – augmentation de 0% en volume en 2018 – et représentent 54% du PIB en 2019. À ce niveau là, il est affligeant d’entendre certains parler de politique «ultralibérale» et «brutale» !