Accueil » A l'affiche, Questions écrites

Accueil échelonné des petites sections de maternelle

20 octobre 2016 Pas de commentaires

M. Robert Navarro attire l’attention de Mme la ministre de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche sur l’accueil échelonné des petites sections de maternelle.

Alors qu’enseignants, parents d’élèves et enfants plébiscitent l’accueil échelonné en petite section de maternelle, il y a encore des circonscriptions scolaires où un inspecteur de circonscription de l’éducation nationale décide seul de faire obstruction à cette pratique.

Pourtant, cette dernière améliore une étape cruciale dans le parcours scolaire des enfants : elle permet de respecter ces derniers ainsi que leurs parents en leur accordant le temps nécessaire pour être écoutés, reconnus, informés, rassurés. Elle permet de nouer un lien de proximité dès le premier jour et chacun sait combien celui-ci sera nécessaire, primordial, afin que l’enfant s’adapte à ce nouvel environnement, tout en plaçant le parent dans son rôle de parent d’élève. La qualité de l’accueil et le bien être du tout jeune enfant à l’école sont pour toute la communauté éducative – enfants, enseignants, parents, responsables politiques – une priorité. Tout doit être fait afin de faciliter l’intégration des enfants et des parents à ce nouvel environnement et à ce nouveau rythme que représente l’école.

L’accueil échelonné permet aux enfants et aux parents de vivre cette première séparation dans la quiétude, aux enseignants d’établir une prise une charge plus individualisée des enfants qui ressentent alors plus fortement encore le lien de confiance que leurs parents établissent avec les adultes avec lesquels ils vont rester la journée. Ces premiers jours ne sont jamais simples pour un petit enfant de trois ans – parfois moins – qui voit ses parents le laisser dans un lieu inconnu, avec des personnes inconnues, entouré d’autres enfants éplorés ! Même si les jours suivants ne sont plus ensuite aussi individualisés, la crainte de l’inconnu des premiers jours s’estompe plus rapidement, plus sereinement, et cela est essentiel pour l’enfant.

Tous les enfants n’ont pas la chance de faire l’apprentissage de la vie en collectivité via la crèche. C’est pourquoi un accueil échelonné est important.

Un dernier point, non négligeable est le contexte de menace terroriste que nous connaissons ; dans ce contexte, une rentrée progressive permet à l’ensemble de l’équipe d’identifier plus rapidement les visages des nouveaux parents. C’est donc aussi un dispositif efficace pour la sécurité de l’école, qui renforce l’impossibilité pour un intrus d’y commettre des actes graves.

À la lecture des débats qui ont présidé à l’adoption de la loi n° 2013-595 du 8 juillet 2013 d’orientation et de programmation pour la refondation de l’école de la République, il semble clair que l’accueil échelonné s’inscrit pleinement dans la volonté du législateur.

Aussi, il lui demande quelles mesures elle compte prendre afin de laisser se mettre en place l’accueil échelonné dans les écoles où la communauté éducative le souhaite. À ce titre, il se demande si une circulaire spécifique, dans le même esprit que celle concernant l’accueil des moins de trois ans (n° 2012-202 du 18-12-2012), ne permettrait pas de clairement indiquer aux inspecteurs de circonscription la volonté du législateur.

Les commentaires sont fermés.