Accueil » Questions écrites

Inquiétudes des acteurs de la répartition pharmaceutique

18 mai 2015 Pas de commentaires

Question n° 16355 adressée à Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes
À publier le : 21/05/2015

Texte de la question : M. Robert Navarro attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur la répartition pharmaceutique sur l’ensemble du territoire.

Les répartiteurs pharmaceutiques sont le trait d’union entre les laboratoires et les pharmacies, permettant un égal accès au médicament sur l’ensemble du territoire, grâce à une logistique adaptée aux besoins des patients et assurant une véritable mission de service public.

Cependant, cette mission semble être aujourd’hui menacée. En 2014, chaque boîte distribuée représentait une perte de cinq centimes pour les répartiteurs à multiplier par les 1,7 milliard de boîtes de médicaments remboursables distribuées chaque année, alors même que la répartition ne représente que 2,7 % du prix public d’une boîte de médicament.

Un rapport de l’inspection générale des affaires sociales (IGAS), publié en juin 2014 et rendu public en avril 2015, intitulé « la distribution en gros du médicament en ville », pointait notamment l’essoufflement du modèle économique de rémunération de la répartition pharmaceutique, qui ne serait plus adapté à l’évolution du marché. Une rémunération qui nécessiterait une réforme afin de garantir la pérennité du système et la solidité de la chaîne du médicament.

En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui indiquer les mesures qu’elle entend prendre afin de répondre aux attentes de la profession et pérenniser ainsi un réseau de santé de qualité, notamment dans les communes rurales.

Les commentaires sont fermés.